Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Dépôts sauvages : appel au civisme et bonnes pratiques

Jours de collecte

Dépôts sauvages : appel au civisme et bonnes pratiques

Actualité et conseils pour gérer au mieux vos végétaux, encombrants, piles et vêtements pendant le confinement.

 

 
 

 

Les services municipaux et les équipes de collecte constatent un fort accroissement des dépôts sauvages et de sacs de végétaux jetés dans les ordures ménagères.

Les dépôts sauvages dégradent notre environnement et génèrent des risques en terme de sécurité et de santé publique. Ils représentent un coût élevé : de 7 à 13€ par habitant soit 500 000€ par an à l’échelle du territoire SMETOM.

Et, en cette période de crise, ils engendrent des débordements, des perturbations sur l'organisation des collectes, des dysfonctionnements dans les centres de traitement et une augmentation du risque de contamination des agents municipaux, des équipes de collecte et de leurs familles.

Quelques rappels s’imposent, suite à la fermeture des déchèteries qui ne justifie en rien ces actes d’incivisme :

  • La priorité en termes sanitaire et de salubrité est d'assurer la collecte et le traitement des ordures ménagères .
  • Un déplacement en déchèterie ne fait pas partie des déplacements autorisés par l’article 3 du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.
  • La déchèterie est un endroit très fréquenté sur laquelle il est difficile de mettre en œuvre les mesures barrières et donc un lieu d’exposition pour les usagers et les agents.
  • Par-ailleurs,  de nombreux opérateurs ont fermé leur site et n’assurent plus de transport  : l’ensemble des bennes ne pourrait pas être vidé, engendrant un engorgement de l’installation qui entraînerait sa fermeture. Un service minimum de transport est assuré uniquement pour les déchets dangereux présentant un risque d’incendie pour l’installation.
  • La présence de végétaux et de gravats dans les ordures ménagères n'est pas autorisée par la DREAL , même en cette période de crise sanitaire. Ces déchets peuvent générer des incidents de fonctionnement sérieux de l’ usine d’incinération , entraînant des arrêts techniques ne permettant plus de traiter les déchets. Ce qui obligerait le SMETOM à envoyer les déchets dans des centres d’enfouissement technique, avec des coûts de transport et de traitement exorbitants.

 Si les arguments ci-dessus ne vous ont pas convaincu, sachez que l’amende peut aller de 68€ jusqu’à 1 500 € et la confiscation du véhicule si un véhicule a été utilisé pour transporter les déchets. Est amendable également de 35€ à 750€, le non respect des règles de collecte et notamment le fait de déposer des ordures sur le trottoir en dehors des jours de collecte.

Nous comptons sur le civisme de tous et vous remercions de votre compréhension.

Pour suivre l'actualité concernant les collectes et l'activité des déchèteries, rendez-vous sur notre page dédiée .

- - - - - - - - -  - - - - - - - - -    - - - - - - - - -

Retrouvez ci-dessous quelques conseils pour vos végétaux , encombrants , piles  et vêtements .

Végétaux 

Merci de stocker les tailles de grandes dimensions dans votre jardin, dans l'attente de la réouverture des déchèteries.
Pour les petits branchages et les tontes, il existe plusieurs alternatives : compostage, paillage, tonte mulching, tonte haute…

 

Vous pouvez aussi laisser pousser la végétation sur une partie de votre jardin : ces prairies constitueront des zones de refuge pour la biodiversité.

Besoin de conseils ? Contactez-nous ou téléchargez le guide pratique de l'ADEME:
Le compostage et le paillage : jardiner au naturel. (pdf - 3,16 Mo)

 

Pour rappel, le brûlage est interdit toute l'année.

Autres déchets dits « encombrants » : meubles, électroménagers, etc….

Il est compréhensible de vouloir occuper le temps disponible par un grand tri à la maison mais dans ce cas, profitez de l’espace libéré pour en faire un espace de stockage temporaire et commencez un premier tri : ce qui peut ou pourra être réparé , donné, revendu, ou déposé en déchèterie le moment venu.

Une forte affluence est prévue lors de la réouverture des déchèteries. Afin de planifier au mieux votre venue, n'hésitez pas à consulter la liste des déchets acceptés par catégorie : le tri préalable permet de gagner du temps et assure une meilleure fluidité de circulation sur la déchèterie. N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

Les plans des 3 déchèteries seront publiés prochainement, pour vous aider à trier vos déchets dans l'ordre des bennes et des différents contenants.

Piles et petites batteries

Les piles et batteries vont rendre de nombreux services pendant cette période de confinement ; notamment pour permettre aux petits et grands enfants de se divertir ou de travailler. Vous serez peut-être amenés à en consommer plus qu’habituellement et à en avoir une belle collection à recycler. Pourtant la filière de recyclage est en pause comme de nombreuses activités et jusqu’à nouvel ordre…

Aussi nous vous remercions de ne plus rapporter les piles et batteries usées dans les magasins  [...] ou autres points de collecte encore ouverts mais de les conservez chez vous jusqu’à la fin de la crise quand le cours normal des opérations pourra être repris par les citoyens.

Ne les jetez surtout pas à la poubelle , car on recycle jusqu’à 80% de leur poids en métaux.

 
 

Textiles (vêtements, linge de maison, chaussures)

 

Soucieux de préserver la santé de ses collaborateurs et de respecter les mesures gouvernementales, le Relais cesse toute activité de collecte et de tri à partir du mardi 17 mars 2020, jusqu’à nouvel ordre. De ce fait, pendant cette période, Le Relais n'assure plus les vidages réguliers des conteneurs.

Nous vous remercions de conserver chez vous vos sacs de vêtements, en attendant de pouvoir les déposer en bornes.

 
 

Afin de préserver la qualité des dons et leur assurer une seconde vie, voici les préconisation pour le dépôts de vos textiles :

  • Donnez uniquement des textiles propres et secs . Même usés et troués, ils seront recyclés. Seuls les vêtements souillés (peinture, graisse…), mouillés et moisis ne sont pas recyclables.
  • Utilisez des petits sacs pour les dépôts en conteneur (de préférence 30 litres).
  • Veiller à toujours bien fermer ces sacs pour éviter que les textiles ne se salissent ou ne prennent l'humidité. Cela facilitera également le travail du collecteur, qui doit très souvent ramasser les vêtements en vrac et les remettre en sac avant de les charger dans son camion.
  • Merci d'attacher les chaussures par paires et si possible, séparer le textile des chaussures et de la maroquinerie.
  • Si le conteneur est plein, ne pas déposer les sacs par terre car ils risquent d’être volés ou abîmés. Appeler au numéro indiqué sur la borne.

 

Et après ? Selon leur état, les textiles seront réutilisés (en majorité), recyclés (sous forme de chiffons, rembourrage, isolant…) ou valorisés.

Plus d'infos sur www.lafibredutri.fr

 

Merci de votre compréhension.

- - - - - - - - -  - - - - - - - - -    - - - - - - - - -

Pour suivre l'actualité concernant les collectes et l'activité des déchèteries, rendez-vous sur notre page dédiée .