Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Broyage, paillage, mulching, compostage...

Jours de collecte

Broyage, paillage, mulching, compostage...

1h à valoriser les déchets de jardin, c'est 10h d'entretien de gagnées.

 

 

 

Les déchets végétaux représentent la part la plus importante des déchets déposés en déchèterie : 3 749 tonnes en 2019 soit environ 21% des apports.

Pendant la période de fermeture des déchèteries, nous vous invitons à stocker vos végétaux de grands diamètres et à valoriser à domicile vos tontes, feuilles, brindilles, branchages...

Suivez le guide pour changer de regard sur vos déchets végétaux et les transformer en ressource.

Pratiqués toute l'année, ces gestes vous permettront :
 > de limiter les allers-retours en déchèterie
 > de ne plus acheter de paillis, de compost ou d'engrais
 > de réduire les arrosages
 > de passer moins de temps à désherber

 

Tonte haute, zones en friche, prairies fleuries

  • Tondre à 6-8 cm permet de limiter la production de déchets verts et présente d’autres avantages, notamment un meilleur enracinement en profondeur et une résistance accrue à la sécheresse grâce à un bon maintien de l’humidité. Et donc, de l’herbe plus verte !
  • Cette méthode laisse aussi se développer les « herbes folles » qui vont nourrir les pollinisateurs et nous permettre de préparer diverses recettes alimentaires et cosmétiques, selon leurs vertus. Un petit coin du jardin peut être laissé en friche pour favoriser encore plus de biodiversité.
 

 

  • A la reprise de l’activité, le SMETOM vous proposera un mélange de graines pour prairie fleurie  ( sarrasin, phacélie, tournesol, coriandre, mélilot, serradelle, trèfle raboteux, trèfle perse, luzerne, cameline, nielle des blés, trèfle lotier, souci, trèfle violet, carvi, aneth ,moutarde jaune, radis oléifère ).
    Vous pouvez déjà commencer à préparer votre terrain : ces graines seront à semer entre mai et août, les modalités pour les récupérer feront l'objet d'une nouvelle actualité sur notre site internet.

Tonte mulching

Il s’agit d’une technique de tonte zéro déchet, sans ramassage. L’herbe coupée est hachée pendant la tonte et se dépose au fur et à mesure sur le sol, où elle jouera le rôle de fertilisant naturel.

 

Si vous ne possédez pas de tondeuse équipée pour cet usage, vous pouvez utiliser votre tondeuse classique : il faudra alors tondre plus souvent, ou passer une deuxième fois la tondeuse pour bien broyer l’herbe.

Paillage

Cette pratique consiste simplement à recouvrir le sol de matériaux organiques pour le nourrir et le protéger. Elle permet d’améliorer la structure du sol, de réduire l’évaporation et donc de conserver l’humidité du sol, et de limiter la pousse des indésirables.

Tous les déchets verts peuvent être utilisés en paillage, à l’exception des plantes trop malades : feuilles mortes, brindilles et branchages broyés, tontes de pelouse.…  

  • Les paillis à courte durée de vie  seront utilisés pour nourrir le sol, au pied des légumes et des plantes annuelles. Ils sont composés de feuilles tendres (tilleul, noisetier, robinier, charme, prunus…), de tontes, de brindilles vertes, de fougères...
  • Les paillis à longue durée de vie  seront plutôt utilisés pour structurer le sol, au pied des plantes pérennes : arbres,  arbustes, massifs, fraisiers, framboisiers, rosiers, vivaces, aromatiques. Ils sont composés de feuilles coriaces (platane, lierre, érables, laurier-sauce…), de copeaux de bois, d’écorces, de tailles d’arbre et de haies, de coques de noix et noisettes...

Les feuilles épaisses, brindilles et branches de jusqu’à 1cm de diamètre peuvent être broyées facilement à la tondeuse. La preuve en images :

 

 

Compostage 

En complément de vos déchets de cuisine, les tontes de pelouse, feuilles mortes, brindilles, branchages peuvent être compostés sans difficulté. Il est préférable de faire sécher les tontes si vous en avez d'importantes quantités, pour éviter l’asphyxie du compost : en quelques heures, la teneur en eau et le volume seront considérablement réduits. Pensez également à broyer les végétaux durs et épais pour assurer une meilleure décomposition : au broyeur si vous en possédez un, à la tondeuse comme indiqué ci-dessus ou au sécateur pour les morceaux un peu plus épais.

Pour un bon compost, 3 règles simples :

  • Varier les apports
  • Surveiller l’humidité
  • Aérer (brasser).

Le compost peut être réalisé en maison ou en appartement (composteur collectif ou lombri-composteur). Le SMETOM propose 2 modèles de composteurs en bois  pour les particuliers et des modèles plus spécifiques au compostage collectif ou partagé . Vous pouvez fabriquer votre composteur avec des palettes, un treillis métallique, des parpaings...  ou opter pour un tas si vous possédez un grand jardin. Le lombri-composteur peut être fabriqué avec des bacs de récupération en frigolite .

Fertilisant naturel, le compost favorise la croissance des plantes et leur développement racinaire. Il permet également d’améliorer la structure du sol et de retenir l’humidité.

  • Avant maturité, le compost peut être utilisé en paillage (non enfoui dans le sol).
  • A maturité, au bout de 10 mois environ, le compost sera prêt à être utilisé en mélange avec de la terre
 

 
 
Guides à télécharger :

Le compostage et le paillage : jardiner au naturel (pdf - 3,16 Mo)

Guide pratique « mon jardin malin » (pdf - 2,86 Mo)

Guide pour aménager mon jardin zéro déchet. (pdf - 3,80 Mo)